Connaitre ses jours de fertilité avec le test d'ovulation

Connaitre ses jours de fertilité avec le test d'ovulation

Outil indispensable pour déterminer le moment idéal pour la conception d’un bébé, le test d’ovulation n’est cependant pas facile à utiliser. Afin de s’assurer de l’exactitude des informations obtenues à partir de cet accessoire, il faut donc maitriser sa manipulation.

Fonctionnement du test d’ovulation

Afin d’être certains de la date propice à la fécondation, beaucoup de futurs parents se tournent vers l’utilisation d’un test d’ovulation. Ainsi, en sachant les jours les plus fertiles du cycle menstruel de la femme, il est plus facile de planifier la conception de l’enfant. Le pic d’ovulation est effectivement le moment approprié, car elle témoigne une forte augmentation des hormones responsables de l’ovulation. L’hormone lutéinisante est donc produite en grande quantité, quelques jours avant la date de l’ovulation. À ce moment-là, le test va alors mesurer le taux de cet élément pour reconnaitre les deux jours favorables pour la conception d’un bébé.

Ainsi, le test d’ovulation s’effectue en mesurant le taux d’hormone lutéinisante dans l’urine. Cette dernière y est effectivement observée entre 24 et 36 heures avant la date d’ovulation. Dans ce cas, ce test doit être réalisé quelques jours avant cette date. En plus, pour avoir des résultats précis, il est conseillé de faire le test tous les jours à la même heure.

Les variétés de tests d’ovulation

Il existe plusieurs types d’ovulation qui se différencient par leur utilisation :

  • Le moniteur de fertilité :

Cet objet est utilisé afin de reconnaitre le niveau d’hormone lutéinique, mais aussi l’œstradiol qui est un composant important présent dans l’urine à l’approche du pic d’ovulation. Présenté sous forme de bâtonnets jetables, ce moniteur se place dans la première urine du matin afin de déterminer le résultat. Ainsi, le moniteur signifie la date de l’ovulation à travers des témoins lumineux : vert quand il n’y a aucun risque de grossesse et rouge lorsqu’il y en a. Ce test est donc conçu pour les femmes qui ne souhaitent pas s’exposer à des risques de grossesses non désirées.

  • Les bandelettes :

Toujours dans le même principe de la mesure du taux d’hormone lutéinisante dans l’urine. Cependant, contrairement au premier modèle, les bandelettes affichent deux bandes en guise de verdict. Ainsi, le premier trait atteste la validité du test, ensuite le deuxième trait signifie la quantité de LH contenu dans l’urine. Dans ce cas, lorsque le deuxième trait n’apparait pas ou est peu visible, cela signifie que le test est négatif. 


0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

0333